Un homme originaire de l’Etat du Tennessee a causé des milliers d’euros de dégâts dans un cimetière. Aux policiers, il a expliqué qu’il essayait de ressusciter sa grand-mère décédée.

La quiétude du cimetière Huckleberry Springs a été interrompue par une scène surréaliste… Le 5 octobre dernier, un témoin de la scène a averti les policiers de la ville de Knoxville, dans le Tennessee, et les a appelé sur place pour établir un rapport de vandalisme. Il les a appelés pour leur expliquer qu’il voyait un « sans-abri » flâner depuis plusieurs heures dans le grand cimetière. Selon lui, cet étrange individu avait causé de nombreux dommages à l’intérieur. Après cet appel, les forces de l’ordre se sont donc rendues sur place pour établir un rapport.

À leur plus grande surprise, ils sont tombés nez à nez avec un homme d’une trentaine d’années. Au moment de leur arrivée, Danny Frazier était en train de creuser des trous dans le sol du cimetière et de casser des pierres tombales. Il se trouvait, couvert de sable, au milieu de nombreux débris, comme l’expliquait WVLT. Rapidement arrêté par les forces de l’ordre, cet Américain a donné une explication toute à fait surréaliste pour répondre de son acte. Placé en garde à vue, il a confié aux policiers qu’il était en train d’essayer de « ressusciter » sa grand-mère, décédée en 2012 et justement enterrée au cimetière Huckleberry Springs.

Emprisonné pour le vandalisme

Les éstimations des dégâts étaient entre 10.000 et 60.000 dollars (entre 8.500 et 51.000 euros) . Une évaluation officielle passe la facture au montant (salé) de 30.000 dollars (plus de 25.000 euros). L’explication de l’homme de 34 ans n’a pas convaincu les autorités. Ils ont décidé de l’arrêter pour « intrusion criminelle et vandalisme ». Danny Frazier a immédiatement été transféré au centre de détention Roger D. Wilson dans l’attente de son procès, avec une caution fixée à 20.000 dollars.