A l’occasion de la sortie de son biopic sur Céline Dion, Valérie Lemercier s’est confiée dans les colonnes du ELLE, révélant au passage l’identité d’une célébrité avec qui elle était au lycée.

Son film Céline était attendu sur grand écran dès le mercredi 11 novembre, mais à cause du Covid-19, la sortie a été repoussée à une date inconnue. Qu’à cela ne tienne, l’interview promo avec Valérie Lemercier dans le magazine ELLE est sortie le 6 novembre, et l’actrice y livre son rapport à la beauté, qu’elle semble partager avec son idole, Céline Dion. « Comme Céline, vous ne vous trouviez pas belle…« , lance le journaliste à la comédienne. L’occasion pour Valérie Lemercier de se remémorer ses années lycée, – une période pas toujours bienveillante entre adolescents – et notamment la présence dans son établissement d’une élève dont la beauté éclipsait, semble-t-il, celle de ses camarades.

Loin d’être inconnue au bataillon, cette dernière est par la suite devenue une mannequin renommée. « C’est sûr qu’au lycée Jeanne d’Arc de Rouen, la plus jolie, c’était Estelle Lefébure« , a révélé Valérie Lemercier, qui a deux ans de plus que l’ex de David Hallyday. « Moi, on disait qu’il fallait me mettre un oreiller sur la tête – genre le corps, ça va, mais le reste…« , poursuit-elle avant d’ajouter « Céline aussi a dû entendre des choses pareilles, même si je suis sûre que sa mère lui disait ‘T’es belle ma fille‘ ».

Valérie Lemercier : complexée par son physique ?

Dans une interview avec Vanity Fair en 2016 déjà, la comédienne se confiait sur ses difficultés à s’accepter physiquement. « Il y a des films où je me trouve super moche. Mes jambes, ça va. Mes bras aussi. Je trouve que j’ai un grand nez. Je me dis que je n’ai pas un physique de cinéma, que je suis mieux au théâtre« , avouait-elle. Si ses camarades de lycée n’ont pas aidé Valérie Lemercier à se sentir mieux dans sa peau, l’ambiance n’était pas forcément plus réjouissante au sein de sa famille. « Ma tante m’a dit un jour, en face : t’es vraiment pas jolie« , avait révélé l’actrice à Télé 7 jours. Mais Valérie Lemercier n’est pas non plus dans l’auto dévalorisation, elle confiait d’ailleurs en 2013 : « Finalement, j’ai compris qu’être belle était une question de choix. »