Après avoir été hospitalisé début octobre 2020 pour un emphysème pulmonaire, Renaud irait de mieux en mieux. Seulement, son frère; David Séchan; assure qu’il n’en fait pas assez pour s’en sortir et que la guérison n’est pas encore actée.

Renaud continue d’inquiéter ses fans mais aussi sa famille. Quelques semaines après avoir été hospitalisé pour un emphysème pulmonaire, le chanteur irait de mieux en mieux. D’ailleurs, dans les colonnes de Télé Loisirs, son frère, David Séchan, a dans un premier temps assuré que sa convalescence se passait très bien. « Sa cure de remise en forme s’est bien passée. Il a repris le sport et les analyses sont bonnes« , a-t-il confié avant de se montrer plus prudent puisque la route vers la guérison totale est encore longue. Surtout, il a expliqué que Renaud n’était pas encore parvenu à tirer un trait sur toutes ses mauvaises habitudes qui ne sont pas bonnes pour sa santé. « Ne reste plus qu’un seul problème : le tabagisme. Il a du mal à diminuer sa consommation. Il a des emphysèmes et c’est vrai que s’il fumait moins, cela pourrait plus facilement se résorber« , a-t-il expliqué.

Si Renaud est parvenu à tirer un trait sur l’alcool, il avait confié avoir compensé ce manque en fumant beaucoup plus. Il pouvait d’ailleurs consommer entre trois et quatre paquets de cigarettes par jour. Ce n’est pas la première fois que l’interprète du Mistral gagnant inquiète ses proches et ses fans. Il faut dire que ces dernières années, il a été hospitalisé à de nombreuses reprises. En septembre 2018 déjà, il avait été hospitalisé durant de nombreuses semaines; à la clinique du Parc à Castelnau-le-Lez; pour tenter de venir à bout de l’une de ses addictions : l’alcool. Il y avait donc suivi une cure de sevrage.

Renaud a multiplié les hospitalisations

En janvier 2019, il avait également été victime d’une violente chute dans les escaliers de son domicile. Une chute qui lui valu d’être admis à l’hôpital puisqu’il souffrait tout de même de « multiples contusions, ecchymoses, notamment sur le visage et fractures des deux poignets« .