En novembre 1995, la princesse Diana avait livré une interview bouleversante à la BBC. Une interview choc, qui a traumatisé son aîné le prince William à l’époque.

C’est une interview dont les Britanniques se souviennent encore. Nous sommes en novembre 1995. La princesse Diana provoque un tremblement de terre au sein de la monarchie; avec une interview choc diffusée dans l’émission Panorama; sur la chaîne BBC. Face au journaliste Martin Bashir qui est venu la rejoindre au palais de Kensington. Lady Di s’est confiée en toute transparence pendant plusieurs heures sur sa vie au sein de la famille royale britannique. Cela fait déjà plusieurs années que la princesse Diana et le prince Charles ne s’entendent plus, à tel point que leur couple n’est même plus une façade.

Devant la caméra, la princesse Diana parle sans filtre, des infidélités du prince Charles, de ses infidélités à elle, de ses automutilations ou encore de sa boulimie. Cette interview avait réellement choqué le peuple britannique, alors que certains passages auraient certainement être censurés en raison d’attaques lancées à la reine Elizabeth II. Une amie proche de la princesse Diana, Simone Simmons, a accordé un récent entretien à Vanity Fair où elle est revenue sur cette fameuse interview. « Le prince William était complètement livide« , a-t-elle confié.

Le prince William « furieux »

L’interview de la princesse Diana avait été telle que son fils aîné avait été embêté à l’école : « Bien sûr c’était dans tous les journaux, et William m’avait dit qu’il avait été tourmenté à l’école à cause de ça. Il ne se sentait vraiment pas bien pour sa mère, à cause de tout ce qu’elle avait traversé, mais il était aussi furieux envers elle ». Puis, Simone Simmons a ajouté : « Les gens à l’école insultaient Diana de tous les noms. Le week-end suivant, ils ont eu une grosse dispute au palais de Kensington. William était furieux et Diana était désemparée. J’étais là le lendemain après qu’elle lui ait parlé et Diana était dans un état terrible. » En larmes en découvrant l’interview, le prince William a fini par pardonner sa mère. « Jamais je ne l’avais vu aussi énervé envers sa mère« , a-t-elle conclu.