Quelques mois après l’attaque en justice de Meghan Markle. Le prince Harry vient lui aussi de déposer plainte contre le Mail on Sunday. Le duc de Sussex assure que de fausses informations ont été publiées.

Le prince Harry et Meghan Markle sont unis… même devant la justice. Depuis qu’ils ont annoncé leur retrait des rangs de la famille royale pour s’installer aux États-Unis; le couple a plusieurs fois intenté des actions en justice contre les médias. Une véritable guerre qui ne tarit pas; puisqu’après la duchesse; c’est le duc qui a décidé de ne rien laisser passer. Le frère du prince William a en effet lancé; ce dimanche 6 décembre; une action en diffamation contre l’éditeur du Mail. Ce qu’il lui reproche ? Avoir affirmé dans un article, publié en octobre dernier; qu’il n’avait plus aucun contact avec les Royal Marines.

Son rôle honorifique en tant que capitaine général des Royal Marines; commandant honoraire de la Force aérienne de la base de la Royal Air Force et commandant en chef honoraire des petits navires et de la plongée des Royal Naval Commands; ont tous été suspendus après le Megxit. Pour répondre à ces « fausses allégations », il s’est donc rapproché du cabinet juridique qui représente le couple.

Dans la foulée, Schillings a donc intenté une action contre Associated Newspapers Ltd devant la Haute Cour de Londres. Une nouvelle plainte; qui vient s’ajouter à plusieurs que le couple a d’ores et déjà déposées ces derniers mois. Le prince Harry a également une autre action en justice en cours; contre le News Group Newspapers et le Mirror Group Newspapers; pour des accusations de piratage téléphonique.

Il y a quelques semaines; ils avaient partagé une longue lettre à destination de plusieurs tabloïds britanniques qui ont publié des informations erronées. Le prince Harry et Meghan Markle déclaraient alors qu’ils refusaient de « s’offrir comme monnaie d’échange contre des clics ». Dans la lettre; le représentant des relations publiques du couple Sussex a écrit qu’il était « gravement préoccupé par le fait qu’une partie influente des médias » ait imprimé des articles « déformés; faux ou invasifs » : « Cette façon de faire des affaires; a un coût humain réel et elle affecte tous les pans de la société ».

Meghan Markle ne compte pas flancher

« Le duc et la duchesse de Sussex ont vu des gens qu’ils connaissent ; ainsi que de parfaits inconnus ; avoir leur vie complètement brisée sans raison valable; autre que le fait que les ragots salaces augmentent les revenus publicitaires »; continuait-il. Après cette nouvelle action en justice; l’éditeur du Mail on Sunday est attaqué de toute part. Pour rappel, il y a quelques mois; la duchesse de Sussex avait annoncé le poursuivre après qu’il a publié une lettre manuscrite qu’elle avait envoyée à son père; Thomas Markle.

Devant la justice, l’épouse du prince Harry réclame des dommages et intérêts pour abus présumé d’informations privées; violation de la loi sur la protection des données et violation du droit d’auteur sur cinq articles publiés en février 2019 qui comprenaient des extraits de cet échange « privé et confidentiel ». Une bataille judiciaire; qui lui a déjà coûté très cher; mais qu’elle ne compte pas abandonner. Avec l’aide du prince Harry.