Paolo Rossi avait 64 ans. Il était papa de trois enfants et venait de renouveller ses voeux de mariage avec Federica Cappelletti. La veuve a confirmé la mort de son mari en lui faisant ses adieux sur les réseaux sociaux.

Après l’Argentin Diego Maradona, le football perd une autre de ses légendes. Paolo Rossi est mort ce mercredi 9 décembre 2020. Sa veuve, Federica Cappelletti, lui a adressé un émouvant adieu.
Paolo Rossi avait 64 ans. Il a succombé à une maladie incurable. Toute l’Italie a réagi à l’annonce de cette terrible nouvelle, confirmée par son épouse Federica Cappelletti. Elle a publié un selfie d’eux deux sur Instagram et l’a légendée par l’expression « Pour toujours », suivie d’un emoji de coeur rouge.

« Il n’y aura jamais plus quelqu’un comme toi, unique, spécial. »

Sur Facebook, la veuve a ajouté ; « Il n’y aura jamais plus quelqu’un comme toi, unique, spécial. ». Paolo Rossi et Federica Cappelletti s’étaient mariés en 2010 et ont renouvelé leurs voeux au mois de mars 2020; à l’occasion de leurs noces d’étain (correspondant à 10 ans de mariage), aux Maldives. Le couple a donné naissance à deux filles, et l’ancien footballeur était papa d’un garçon, né de son premier mariage.

Au cours de son illustre carrière, Paolo Rossi a porté les maillots de la Juventus Turin et de l’équipe nationale d’Italie. L’ancien aattaquant a même été sacré champion du monde avec la Squadra Azzura (surnom de l’équipe d’Italie) en 1982, en Espagne. Rossi avait fini meilleur buteur avec 6 buts (dont un triplé en quart de finale face au Brésil) et meilleur joueur du tournoi. Cette même année, Pablito, son alias, avait remporté le Ballon d’Or remis par le magazine France Football.

l’affaire « Totonero…

Pourtant, Paolo Rossi n’aurait pas dû jouer la Coupe du Monde 1982. Il avait été suspendu pour trois ans en mars 1980 dans l’affaire « Totonero »; un scandale de matches de football truqués et de paris illégaux qui avait secoué le football italien et européen. Sa sanction  réduite.

À la Juve, Paolo Rossi a joué avec le Français Michel Platini. Leur équipe remporte la Serie A, la Coupe d’Italie, la Coupe des Coupes et la Supercoupe d’Europe à l’issue de la saison 1983-1984. L’année suivante, la « Vieille Dame » remporte la Coupe des clubs champions (désormais nommée Ligue des Champions) lors de la terrible finale contre Liverpool au stade du Heysel à Bruxelles; une rencontre marquée par la mort de 39 supporters.