Invité sur le plateau de Quotidien ce lundi 26 octobre; Nicolas Bedos a évoqué des souvenirs de son père, Guy Bedos, avec beaucoup d’émotion.

Cinq mois après la mort de Guy Bedos, son fils ne peut contenir son émotion lorsqu’il évoque leurs moments forts. Ce lundi 26 octobre, Nicolas Bedos était l’invité de Yann Barthès sur le plateau de Quotidien, afin de présenter son livre baptisé Incorrect, à paraître le 5 novembre 2020. Après avoir évoqué la polémique qui l’avait ciblé au mois de septembre 2020, suite à une publication Instagram dans laquelle il encourageait le public à ne plus respecter les gestes barrière pourtant plébiscités en période de pandémie de coronavirus, le comédien s’est confié au sujet de son père, mort le 28 mai 2020. Pour ce faire, l’animateur phare de TMC lui avait demandé de sélectionner une photo du défunt. Un geste face auquel l’ex-compagnon de Doria Tillier s’est montré submergé par une vive émotion.

« C’est de la télé, mec « 

a soufflé Nicolas Bedos, comme pour se rassurer, « faut y aller. » L’acteur et réalisateur avait choisi un cliché de Guy Bedos datant de 1991, lorsque l’humoriste regretté acceptait son Molière des mains de Raymond Devos. « Parce qu’il est beau », a précisé son fils, le regard songeur et le sourire aux lèvres.

Nicolas Bedos a alors révélé les principales leçons que son célèbre père lui avait apprises. Un défi difficile à relever pour le principal concerné. « Il faudrait que j’écrive 450 pages », a-t-il glissé, non sans humour. « Il m’a appris à n’avoir peur de rien, si ce n’est de ne pas être en accord avec soi-même », poursuit le comédien de 41 ans. « Le nombre de fois où il m’a dit : ‘est-ce que t’es d’accord avec toi ?’ (…) Et puis, un autre truc (…) il m’a appris à être parfois très virulent, très odieux avec les gens puissants. » Car, de son côté, Guy Bedos avait l’habitude d’être peu offensant ou encore « très très gentil » avec ceux qui ne font pas partie des plus puissants.

Nicolas Bedos : « il s’avait qu’il partait »

La mort de Guy Bedos a frappé son fiston; dont il était proche tout comme de ses autres enfants, en plein cœur. Dans les colonnes du Point, au mois de juillet 2020; Nicolas Bedos se confiait davantage sur les derniers instants de vie de l’humoriste apprécié des Français. Deux mois après avoir annoncé lui-même sa mort sur ses réseaux sociaux. « Il a recouvré une partie de ses moyens lors des dernières nuits, il s’en est allé avec des regards et des mots d’une grande lucidité. Il savait qu’il partait, et il nous a dit au revoir comme un prince », disait-il.