EtÀ quelques semaines de la grande soirée Miss France sur TF1, Sylvie Tellier se confie sur les coulisses du concours chamboulé par la pandémie du coronavirus. Découvrez comment la patronne des reines de beauté s’organise avant le grand soir.

Miss France s’apprête à célébrer ses cent ans. Un anniversaire que compte bien honorer Sylvie Tellier et les prétendantes à la couronne. À quelques semaines de la grande soirée diffusée en direct sur TF1; prévue pour le 4 décembre 2020; la chef des reines de beauté met tout en place pour offrir aux Français un show d’exception malgré le coronavirus.

Pas question pour le comité d’annuler les festivités à cause de la pandémie. Bien au contraire. C’est depuis le Puy Du Fou que les jeunes femmes se présenteront aux téléspectateurs avec un spectacle qui va – tout de même – devoir s’adapter à l’actualité. « Aujourd’hui; comme tous les Français et tous les corps de métier; nous sommes conscients de la crise que nous traversons et nous faisons en sorte d’adapter tous les projets pour qu’ils soient compatibles aux mesures sanitaires qu’exige et qu’impose la situation aujourd’hui », confie Syvlie Tellier dans les colonnes de Vosges Matin.

Si elle déclare que son équipe « n’est pas dans le flou »; le comité est pourtant « dans l’attente de voir comment va évoluer la situation. On étudie toutes les possibilités qui nous sont offertes à l’heure actuelle. Et on continuera à prendre toutes les mesures nécessaires : sur les élections régionales, les jeunes femmes ont été testées, les mesures barrières ont été respectées. On veut continuer à divertir et faire rêver les gens toujours dans le respect de la situation ».

Pour Syvlie Tellier, la priorité c’est les Miss !

Alors que sa « priorité, c’est d’offrir à toutes les candidates un point final à cette aventure ». Sylvie Tellier estime qu’une élection à huis clos « serait très compliquée pour les jeunes femmes : on sait à quel point le public dégage une énergie nécessaire pour elles. Les candidates ne font pas que participer à une émission de télé; elles vivent une compétition en direct au milieu des encouragements de leur famille, de leurs amis, de leur délégation régionale… ».

En attendant de découvrir à quoi ressemblera le sacre de Miss France 2021, les candidates ont déjà dû renoncer à leur voyage de préparation prévu en Guadeloupe sur les terres natales de la Miss France 2020, Clémence Botino. Cette année, les jeunes femmes resteront en France pour apprendre à se connaître, passer le test de culture générale, découvrir leurs tenues et chorégraphies pour le grand jour et donner leurs premières interviews.