Ce samedi 17 octobre, l’Auvergne a trouvé celle qui la représentera lors de l’élection de Miss France 2021 en la personne d’une certaine Géromine Prique. 

La liste des candidates espérant hériter de la couronne de Clémence Botino s’allonge. Ce samedi 17 octobre, le centre Roger-Fourneyron du Puy-en-Velay a ouvert ses portes à l’occasion de l’élection de Miss Auvergne 2020, en vue du concours Miss France 2021 qui aura lieu au Puy du Fou le 12 décembre prochain. Quatorze jeunes femmes étaient donc en lice pour l’écharpe régionale. Titre remporté en fin d’après-midi par une certaine Géromine Prique, candidate numéro onze, comme l’a annoncé Sylvie Tellier dans sa story Instagram.

« Je vais tout donner pour l’élection de Miss France ! Je ne m’y attendais pas ! c’est une surprise pour moi !« , a réagi l’heureuse élue après son sacre. À 20 ans, Géromine Prique est une étudiante en droit des affaires originaire de Clermont-Ferrand. Étoile montante d’Instagram, elle a plus de 2 000 internautes followers sur le réseau social. Dans un message vidéo personnalisé relayé sur la page Facebook du comité de Miss Auvergne – exercice auquel se sont prêtées toutes les candidates au concours – la reine de beauté régionale, « motivée« , « déterminée » et pétillante, soulignait son goût prononcé pour le défi mais aussi son « envie de [se] surpasser » et de « profiter des expériences qui [lui] sont offertes. » Un message qui a manifestement convaincu.

Disqualifications, annulations… des coups durs pour Miss France 2021

Géromine Prique prendra prochainement le chemin vers la Vendée, aux côtés de ses concurrentes. Mais, pour l’heure, l’élection de Miss France 2021 fait couler l’encre en raison de nombreuses disqualifications, à l’approche du jour J. Après la démission forcée d’Anastasia Salvi, Miss Franche-Comté, ce fut au tour de Naïma Dessout alias Miss Saint Martin/Saint-Barthélémy d’aller vers la sortie ce jeudi 15 octobre, en raison de clichés jugés « non-conformes«  par le comité Miss France.

Avant elle, Anaëlle Guimbi avait à subit une disqualification du concours de Miss Guadeloupe 2020 suite à la révélation de photos topless pour sensibiliser le public au cancer du sein. Pour couronner le tout, la Guyane et Tahiti n’auront pas de représentants à l’élection du mois de décembre 2020, en raison de la crise sanitaire.