Bien qu’ils le considèrent comme « l’un des plus grands » artistes français, Benjamin Biolay et Calogero ne sont pas tendres avec Michel Polnareff. Dans une nouvelle interview, le duo s’est voulu particulièrement critique à l’égard de la star exilée aux Etats-Unis.

On ne risque pas de voir Calogero et Benjamin Biolay collaborer avec Michel Polnareff de si tôt… Dans une nouvelle interview accordée au magazine Paris Match du 5 novembre 2020, les deux auteurs et interprètes se sont prêtés au jeu de l’entretien croisé après avoir uni leurs talents sur le nouvel album de Calogero, Centre ville. L’occasion pour eux de dénoncer en toute honnêteté l’attitude de Michel Polnareff, qu’ils considèrent pourtant comme « l’un des plus grands ».

Benjamin Biolay a le premier mentionné l’artiste français exilé aux Etats-Unis depuis les années 1970. Travailler pour l’interprète de Lettre à France et Goodbye Marylou ? « Encore faut-il qu’il en ait envie… Depuis que je suis petit, j’ai vu des gens se mettre dans la sauce pour Michel Polnareff. Et cela n’a servi à rien. » Ce à quoi son ami Calogero a ajouté : « Ah Polna, c’est le plus compliqué. Quand il est revenu à Bercy [en 2007, NDLR], je n’ai pas compris pourquoi il n’avait pas fait appel à de bons musiciens français qui connaissaient ses chansons. Ça aurait été tellement plus chic… Son bassiste, ce n’était pas possible. »

A en croire le duo d’artistes, la carrière de Polnareff a pâti de sa vie à outre-Atlantique. « Les Etats-Unis lui ont fait du mal. Alors qu’il est l’un des plus grands de ce pays, Benjamin Biolay a-t-il estimé. Au lieu de chier sur les chansons de Pascal Obispo, il aurait dû essayer d’en faire une de bien avec lui. Au final, le gars a commencé à chanter devant le Sacré-Coeur et il finit par faire ses courses en survêt chez Whole Foods [une chaîne de supermarchés, NDLR]. » Un point de vue malheureusement partagé par Calogero : « C’est l’un des plus grands, je suis d’accord. Mais le jazz-rock lui a fait beaucoup de mal, il me semble… »

Quand on a besoin de moi pour faire parler de soi

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps avant que le principal intéressé ne réagisse. Jeudi sur Twitter, Michel Polnareff a publié plusieurs messages après avoir pris connaissance de cette interview peu flatteuse. « Quand on a besoin de moi pour faire parler de soi…« , a-t-il d’abord écrit, avant d’ajouter : « Benjamin Biolay & Calogero collaborent pour un projet musical commun = les Co-Vides. » Il a également partagé plusieurs articles de presse évoquant la condamnation de Calogero pour plagiat en 2016 ou encore le fait qu’il insisterait pour valider les photos de lui avant publication dans la presse.

Installé en Californie, Michel Polnareff maintient le contact avec ses fans français depuis la sortie de son dernier album Enfin ! en 2018. « On passe tous des moments très difficiles, je suis tout à fait au courant de ce qui se passe en France, et croyez-moi je suis vraiment avec vous de tout coeur, a-t-il notamment adressé à ses abonnés Instagram le 1er novembre dernier, dans une vidéo improvisée depuis chez lui, devant son piano, non loin de sa compagne Danyellah et leur fils Louka (9 ans).