Selon « Le Monde », Michel Platini et Sepp Blatter sont dans le viseur de la justice suisse pour escroquerie dans l’affaire du paiement de 2 millions de francs suisses fait à Michel Platini.

Fin 2015, cette affaire a fait trembler le monde du football. Alors président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Platini est suspendu de ses fonctions. La Commission d’éthique de la FIFA soupçonne Michel Platini d’avoir reçu; en février 2011, un paiement déloyal de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) de la part de Sepp Blatter; président de la FIFA à cette époque. D’abord privé de toute fonction au sein du monde du football pendant huit ans; Michel Platini est finalement innocenté en 2018 par la justice suisse. Mais malgré cela, l’affaire connaît de nouveaux rebondissements.

Selon les informations du « Monde »; Michel Platini et Sepp Blatter sont désormais poursuivis pour « escroquerie » et « abus de confiance » en Suisse. Le Ministère public de la Confédération helvétique (MPC); a élargi son enquête qui a brisé la carrière de deux dirigeants du football. Contacté par « Le Monde »; le MPC a indiqué avoir « adopté un point de vue différent de celui qu’il avait précédemment sur un aspect de la procédure ».

Sepp Blatter : « Je n’ai rien à me reprocher »

Le parquet suisse a alors indiqué que Sepp Blatter fait désormais l’objet d’une enquête pour « soupçons d’escroquerie; d’abus de confiance et de gestion déloyale ». « J’ai bonne conscience et n’ai rien à me reprocher », a indiqué Sepp Blatter au « Monde ». De son côté; Michel Platini est dans le viseur de la justice suisse pour « soupçons d’escroquerie et de possible abus de confiance ». Son entourage n’a pas manqué de réagir. « On a le sentiment que le MPC maintient cette procédure vieille de cinq ans par le jeu artificiel et dilatoire de l’élargissement des charges », a déploré un proche de Michel Platini auprès de l’AFP.

« Nous allons contester avec la plus grande vigueur et par tous les moyens ces nouvelles accusations qui ne sont que pure conjecture judiciaire. Michel Platini a été depuis 2015, soit cinq longues années : témoin, témoin assisté, puis blanchi officiellement par le même MPC en 2018, puis suspect auditionné sur la base de soupçons levés par les dernières auditions », a également déclaré l’entourage de Michel Platini. Affaire à suivre…