Très présente depuis plusieurs jours dans les médias; Meghan Markle lance régulièrement des appels aux votes en vue des prochaines élections américaines. Et la duchesse ne comprend pas du tout où est le problème.

Les prises de position de Meghan Markle ne plaisent vraiment pas à tout le monde. Depuis plusieurs mois, de nombreuses personnalités prennent position dans la campagne présidentielle américaine, en appelant les Américains à se rendre aux urnes le 3 novembre prochain ou à voter par correspondance. Parmi elles, Meghan Markle, qui a créé la polémique, notamment au Royaume-Uni pour ces appels « politisés », pour lesquels certains l’accusent « d’ingérence » dans les élections américaines. Toutefois, la principale concernée ne comprend absolument pas où est le problème.

En effet, l’épouse du prince Harry essuie régulièrement de nombreuses critiques lorsqu’elle appelle les citoyens à aller voter, elle qui est pourtant persuadée que c’est la bonne chose à faire, et que ses commentaires ne sont finalement pas si différents de ceux de « d’autres personnalités publiques, politiciens, philanthropes et humanitaires », a précisé une source. « Elle pensait qu’elle disait quelque chose de relativement peu controversé, à savoir que les gens devraient s’impliquer et voter », a ainsi précisé la journaliste Carolyn Durand à Elle.com. Pour Meghan Markle donc, il n’y a aucun mal à appeler les citoyens à faire entendre leur voix, elle qui n’a jusqu’alors jamais appelé à voter pour un candidat en particulier.

Meghan et Harry accusés « d’interférer » dans les élections à cause de leur statut

Toutefois, les prises de positions de la duchesse de Sussex ne trompent pas. Engagée contre le racisme; féministe; Meghan Markle n’a jamais caché son aversion pour Donald Trump; qu’elle avait même refusé de rencontrer à Buckingham Palace lors de la visite du président américain au Royaume-Uni. Ce qui a peut-être précipité le jugement de certains; voyant ces appels répétés pour se rendre aux urnes à voter pour le tandem Joe Biden-Kamala Harris; comme ce membre du Congrès, qui a appelé la famille royale à retirer au couple Sussex leurs titres de duc et de duchesse, les accusant de s’immiscer dans les élections, et ce d’un point de vue diplomatique. mettant ainsi Elizabeth II dans un grand embarras…