Dans ses mémoires titrées Greenlights, cité par le tabloïd The Daily Mail ce mercredi 21 octobre, Matthew McConaughey a révélé avoir été agressé sexuellement à l’âge de 18 ans.

Si le mouvement #MeToo a été lancé en octobre 2017, déliant les langues de nombreuses stars du cinéma; Matthew McConaughey a préféré briser son propre silence dans ses mémoires baptisées Greenlights. Un ouvrage paru ce mardi 20 octobre, cité par le tabloïd britannique The Daily Mail. Dans ce livre, la star d’Interstellar a révélé avoir été victime d’une agression sexuelle lorsqu’il n’avait que 18 ans. Au moment des faits, comme il l’explique, le comédien de 50 ans a été « assommé » par son agresseur; ajoutant qu’il se trouvait « à l’arrière d’une camionnette » lorsque l’attaque s’est produite.

Une douloureuse expérience qui était survenue trois ans après que Matthew McConaughey a été victime d’une autre attaque bien différente. À l’âge de 15 ans, toujours d’après le livre Greenlights, un maître-chanteur a pris l’acteur pour cible, l’obligeant à avoir des relations sexuelles pour la première fois. « J’ai gagné quelques cicatrices en traversant ce rodéo de l’humanité« , a-t-il écrit au sujet de cette agression sexuelle et de ce chantage. À travers son témoignage fort, Matthew McConaughey explique ensuite qu’il préfère garder la tête haute, ne s’estimant pas victime. « Je ne me suis jamais senti victime. J’ai beaucoup de preuves que le monde conspire pour me rendre heureux. »

Matthew McConaughey engagé contre les violences sexuelles

l’acteur a décidé de prendre enfin la parole pour la première fois. Matthew McConaughey a fréquemment apporté son soutien aux victimes de violences sexuelles. En 2006, et comme le rappellent nos confrères d’outre-Manche; il s’était impliqué dans le programme d’élimination du viol de l’université du Texas – là où il a été étudiant – aidant à ramener des étudiants chez eux après la tombée de la nuit au volant d’un petit chariot qu’il conduisait sur le campus. Treize ans plus tard, le père de famille était de retour dans son ancienne fac pour endosser le rôle de professeur par intérim; offrant de nouveau son soutien pour aider à éliminer les agressions sexuelles dans l’établissement.