Des nouvelles peu rassurantes

Alors qu’elle assurait il y a quelques jours sur sa page Instagram que tout allait bien, Loana a donné des nouvelles peu rassurantes au magazine Public. En plus d’avoir dévoilé la raison de l’annulation de ses prochaines vacances à l’île de la Réunion, l’ex-star de télé-réalité en a dit plus sur son état actuel, révélant, entre autres, qu’elle ne bougeait plus de chez elle. Non Stop People vous en dit plus.

Ces derniers mois, Loana a vécu des moments difficiles. En septembre, elle a accusé son ex-compagnon Fred Cauvin de l’avoir battue en dévoilant via une série de photos les hématomes sur son corps. « J’étais aphone à force d’hurler ‘Arrête de me frapper’ durant 4 heures. Il m’a frappée et hurlée dessus sans s’arrêter une minute », racontait-elle sur Instagram. Invité dans « Touche pas à mon poste » pour livrer sa version des faits, Fred Cauvin a avoué avoir giflé l’ex-candidate de « Loft Story ».

Début octobre, les fans de Loana ont appris son hospitalisation à l’hôpital Bichat, dans le 18e arrondissement de Paris. Plusieurs sources ont alors rapporté que cette dernière a été aperçue dans la rue, pas loin de son domicile, « complètement déboussolée » et à la recherche de son chien. Elle aurait également exhibé sa poitrine. Une situation pour laquelle les pompiers et la police ont été forcés d’intervenir. Quant à son appartement, il a été perquisitionné. Des substances illicites y ont été retrouvées.

« Je me suis renfermée sur moi-même »

Le 23 novembre dernier, Loana a rassuré ses fans via une photo postée sur sa page Instagram. En légende de sa publication, elle a écrit le message suivant : « En noir et blanc, mais toujours avec mon petit coeur qui bat pour vous dire que tout va bien. Gros bisous mes loulous… Je vous aime. Gros bisous ».

Moins d’un mois après ce post 2.0, la gagnante de « Loft Story » semble de nouveau au plus mal. En effet, elle a confié au magazine Public avoir annulé son voyage à l’île de la Réunion. « J’ai passé une année d’enfer. J’ai annulé mes vacances parce que je me sens détruite, dénigrée, enterrée », a-t-elle dit. C’est donc chez elle qu’elle a décidé de rester. Et autant dire que la situation est compliquée pour elle. « Je ne dors plus, je ne mange pas et ne bouge pas de la maison. Je me suis renfermée sur moi-même », a-t-elle poursuivi.