A l’occasion de la sortie de son livre « En toute confidence »; paru le 7 octobre dernier; Line Renaud a accordé une interview à « Sept à huit » le dimanche 25 octobre 2020. Face à Audrey Crespo-Mara; la grande comédienne et chanteuse de 92 ans est revenue sur l’AVC dont elle a été victime au printemps 2019. Et qui l’a poussée à penser à sa mort. Line Renaud sait déjà ce qu’elle veut, et surtout ce qu’elle ne veut pas, pour ses derniers instants…

Line Renaud a été victime d’un petit AVC au printemps 2019, dont elle n’a gardé aucune séquelle, si ce n’est une faiblesse dans la main droite. Si la comédienne et chanteuse de 92 ans a gardé le secret de cet accident vasculaire cérébral durant plus d’un an, de peur de mettre sa longue et solide carrière en péril, elle évoque aujourd’hui le sujet en toute transparence.

Choisie pour être le Portrait de Sept à Huit dimanche 25 octobre 2020, sur TF1, Line Renaud est revenue sur son AVC face à Audrey Crespo-Mara. Pimpante et lumineuse dans une blouse bleue, couleur qui lui va à ravir puisqu’elle fait ressortir ses jolis yeux clairs, l’actrice a de nouveau raconté comment son chien Pirate, un cavalier King Charles qui ne la quitte jamais, lui a sauvé la vie.

Line Renaud hospitalisée plusieurs semaines

Hospitalisée plusieurs semaines suite à ce pépin de santé survenu dans sa maison de La Jonchère, à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), Line Renaud dit avoir eu le temps de penser à la mort et avoir mis les choses en ordre pour l’après. Elle a par exemple rédigé son testament dans lequel elle exprime ses dernières volontés, dont celle de vouloir mourir dans la dignité.

« Ça, c’est une cause que je prends en main, a confié Line Renaud à Audrey Crespo-Mara. Je ne veux pas qu’on me prolonge inutilement. Quand on est à la fin de sa vie, qu’on nous laisse partir, qu’on nous aide à partir. Il faut nous aider à partir… Il faut. Je le demande. » « Quand on souffre, on part. Mais la vie est belle« , a-t-elle conclu son entretien avec l’épouse de Thierry Ardisson.

Dans ce même entretien, Line Renaud a également confié ne plus regretter de ne pas avoir eu d’enfant, heureuse d’avoir Claude Chirac et Muriel Robin, ses deux « filles de coeur », qui ont tant pris soin d’elle lors de sa convalescence.