Le 15 juin prochain, beaucoup de regards seront tournés vers Laeticia Hallyday et Laura Smet.

Et pour cause, plusieurs mois après l’accord, les deux femmes se croiseront pour la première fois lors d’un événement public.

Ce samedi 5 décembre, Laeticia Hallyday rendait hommage à Johnny Hallyday. Elle postait une vidéo d’eux deux qu’elle accompagnait de la légende suivante : « Trois ans déjà qui me paraissent un siècle; une éternité…il nous manque plus que tout et aujourd’hui n’est pas une journée ordinaire mais elles sont rares les journées sans lui….Rares car en vérité nous vivons ensemble chaque moment. Il nous manque plus que les mots parce qu’ils ne seront jamais assez fort pour exprimer cette douleur encore forte de son absence. Ce soir il faut que nous regardions le ciel il y aura une étoile qui brillera plus que les autres… il n’est pas loin; il veille il nous protège.. »

Et en plus des hommages rendus sur Instagram; le rockeur va avoir une esplanade à son nom à Paris.
La place située devant l’AccorArena de Paris sera rebaptisée « Esplanade Johnny Hallyday ». Selon les informations du Figaro toute la famille devrait être présente lors de l’inauguration qui aura lieu le 15 juin 2021.

Une famille à nouveau unie ?

Pour l’instant rien n’a été confirmé encore mais la famille semble être d’accord pour se réunir selon Laurence Patrice; l’adjointe à la Mairie de Paris « Le déroulé est en cours d’organisation; tout dépendra du contexte sanitaire. Mais la famille est d’accord. Le Conseil de Paris a validé le principe en janvier 2020 et les plans pour modifier la carte des rues sont prêts. »

L’occasion donc pour Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday de se montrer comme étant une famille unie.
Dans une récente interview accordée à Paris Match en juillet dernier, la compagne de Jalil Lespert s’était déjà confiée sur cette réconciliation. « Nous avons trouvé une forme d’apaisement. Pendant ces deux ans et demi, je n’ai aspiré qu’à ça et j’ai tendu la main. Je suis heureuse qu’aujourd’hui chacun soit satisfait, quels que soient les états d’âme. Il y avait des frustrations, des incompréhensions que Johnny avait laissées derrière lui. Sans doute qu’il aurait suffi d’en parler entre nous pour tout dissiper plutôt que d’étaler ça en public, mais je n’en veux à personne,