Biceps, abdos et endurance physique incroyable, Alix n’a pas fini d’impressionner les téléspectateurs de « Koh-Lanta, Les 4 Terres » sur TF1. Mais elle n’a pas toujours affiché cette silhouette musclée. Il y a quelques années, la jeune femme était « boulotte avec des joues de hamster ».

Dans Koh-Lanta, Les 4 Terres, Alix s’est rapidement fait une place. Cette jeune pompier-volontaire brille sur les épreuves. Mais elle n’a pas toujours eu l’assurance qu’on lui connaît. Auprès de nos confrères du Parisien, l’ancienne cheffe de l’équipe jaune se livre à coeur ouvert sur son rapport au corps.

Il y a quelques années, Alix était loin d’avoir le physique d’aujourd’hui. Adolescente, elle n’aimait pas sa silhouette. « Influencée par la société, je me disais ‘je n’ai pas le corps qu’il faut’, alors je me renfermais. Du haut de mon 1,74m, je me recroquevillais pour être à la taille des autres« , lance-t-elle. Plus tard, à l’âge de 26 ans, elle se percevait « boulotte avec des joues de hamster« .

Après un burn-out, elle quitte son boulot dans la restauration et fait un virage à 180 degrés ! « Je n’aimais pas mon travail, même si j’adorais mes équipes« , confie celle qui s’est dirigée contre l’avis de ses parents vers un tout autre métier, celui de coach sportif. « Des collègues pompiers me pointaient du doigt. Certains se disaient que j’avais été prise parce que j’étais une gonzesse, même si les mentalités ont évolué dans le métier, poursuit Alix. Je ne voulais pas qu’ils se disent que c’était risqué de partir avec moi en intervention, alors je me suis foutue un coup de pied aux fesses avec le CrossFit [NDLR : discipline mélangeant plusieurs activités sportives et physiques]. »

Koh-Lanta : Alix et ses biceps : « Cela peut bousculer »

Alors aujourd’hui, Alix a confiance en elle. Une confiance que certains prennent comme un « manque d’humilité« . « J’ai travaillé ma condition physique pendant cinq ans, alors je suis juste fière, explique la jeune femme. S’ils voulaient un autre gagnant sur les piloris, il aurait fallu plus fort. Je reçois parfois des insultes de base parce que je suis une femme, comme ‘sale pute’. Mais je n’ai pas honte de l’image que je renvoie, qu’importe ce que les gens pensent. »

Si elle est bien dans sa peau, elle a conscience que sa nouvelle silhouette peut surprendre. « Cela peut bousculer, une femme avec des biceps, à cause du stéréotype de la femme mince dans notre société. Mais cela m’énerve ceux qui disent ‘Alix, c’est un bonhomme’. On est juste capables de faire autant que les hommes !« , conclut celle qui a perdu sa soeur juste avant le tournage de Koh-Lanta.

Rendez-vous dès 21h05 tous les vendredis sur TF1 afin de suivre Koh-Lanta, Les 4 Terres avec Denis Brogniart.