Ancienne candidate de « Koh-Lanta, l’île des héros », Inès Loucif est infirmière de profession. Sur Instagram, la jeune femme a poussé un violent coup de gueule contre le gouvernement en raison de la situation de crise que rencontrent les hôpitaux, souvent submergés à cause du coronavirus. Non Stop People vous donne plus de précisions.

Après sa participation à « Koh-Lanta, l’île des héros » sur TF1, Inès Loucif a reçu plusieurs propositions de société de production. Notamment pour participer à « La Bataille des couples » sur TMC. Si Inès Loucif se faisait une joie de tenter cette nouvelle aventure; elle a finalement dû annuler sa venue sur le tournage à la dernière minute. « Ce n’est pas contre la production. Je m’entends très très bien avec cette production.

Ils prennent énormément soin de moi, donc ça a été très compliqué pour moi de leur faire ça à la dernière minute. Comme je vous ai dit, c’est très important pour moi donc je ne peux pas partir, je dois rester ici. Je vous remercie pour le soutien énorme que j’ai reçu. Vous pourrez quand même me retrouver dans ‘La villa des coeurs brisés’ le 16 novembre », a-t-elle expliqué à ses nombreux abonnés sur les réseaux sociaux, tout en restant floue sur la véritable raison de son annulation.

« Il y aura une troisième vague »

Infirmière de profession, Inès Loucif a repris ses activés professionnelles malgré le confinement. Mais son retour à l’hôpital n’a pas été de tout repos, comme elle l’a confié dans sa story Instagram. « Merci à tous pour vos encouragements d’hier, pour la reprise du travail qui n’a pas été facile », a-t-elle commencé avant de poursuivre : « Mais ça m’a fait du bien, je me sentais obligée d’aller aider. Je ne me voyais pas rester chez moi alors que je suis quand même infirmière.

C’était normal d’y aller. Maintenant, je suis ultra-saoulée de comment ça se passe, parce qu’on se tape une deuxième vague, mais il y en aura une troisième. Moi, j’ai été traumatisée de ce que j’ai vu lors de la première vague, des conditions, des protocoles qu’on était obligés de suivre qui étaient très durs. Là, ça redevient hardcore. Le personnel, il est au bout du bout ». La jeune femme a également poussé un coup de gueule contre le gouvernement. « Je suis tellement remontée contre le gouvernement, il y a de moins en moins de personnel soignant. Ils sont soit touchés par le Covid, soit en dépression. Et merci pour la revalorisation », a déploré Inès Loucif.