Aussi bien seule qu’accompagnée du prince William, Kate Middleton multiplie les sorties officielles depuis son retour à Londres début septembre. Mercredi, la duchesse de Cambridge était en déplacement à l’Imperial College pour soutenir des parents confrontés à la mortinatalité.

La duchesse du recyclage aurait-elle encore frappé ? Le 14 octobre 2020, Kate Middleton était une nouvelle fois de sortie à l’Imperial College de Londres. L’épouse du prince William est allée à la rencontre des associations Sands et Tommy’s, qui oeuvrent à réduire les fausses couches, naissances prématurées et la mortinatalité. Une visite qui met ainsi un coup de projecteur royal sur la semaine de sensibilisation à la perte d’un bébé. Ce dernier se tient en ce moment outre-Manche.

Médecins chercheurs, membres actifs des associations, parents touchés par la perte d’un bébé… La Britannique de 38 ans s’est entretenue avec divers interlocuteurs concernés par ces drames familiaux. Comme à son habitude, Kate Middleton s’est montrée à l’écoute derrière son masque fleuri; parfaitement assorti à sa robe bleue accessoirisée d’une ceinture en cuir. Une robe qu’elle a certainement ressortie de son placard puisqu’elle ressemble au modèle Emilia Wickstead qu’elle avait déjà porté lors d’une visite à Londres avec le prince William en novembre 2019.

Après avoir profité d’un confinement au vert en famille, avec ses enfants George, Charlotte et Louis (7, 5 et 2 ans), dans leur demeure du Norfolk, la duchesse de Cambridge a multiplié les apparitions officielles depuis son retour au palais de Kensington début septembre. Tantôt en solo, tantôt accompagnée du prince William, Kate Middleton a rappelé son engagement en faveur des causes qui lui tiennent à coeur depuis longtemps : la santé mentale, l’avenir de la planète, l’éducation et le bien-être des enfants…