Samedi 28 novembre 2020, Julie Gayet a accepté de se confier dans les colonnes du Monde. L’actrice en a profité pour mettre fin aux rumeurs d’infidélité de François Hollande, et a évoqué pour la première fois la maladie dont est atteint son fils.

Quand il s’agit de sa vie privée, Julie Gayet cultive la discrétion à tout prix. En effet, l’actrice ne se confie que très rarement sur sa vie familiale ou amoureuse. Hormis quelques apparitions publiques, et notamment un baiser passionné qui avait surpris tout le monde, le couple qu’elle forme avec François Hollande parvient très bien à rester à l’abri des regards. L’on sait que l’ancien président de la République et la comédienne vivent sous le même toit (qui a d’ailleurs récemment été cambriolé) et l’on connaît aussi le sujet qui provoque des disputes entre eux… Mais leur discrétion peut aussi avoir des inconvénients : “On s’est toujours dit, avec François, que chacun avait sa carrière, son métier et qu’on n’avait pas à s’afficher ensemble. Mais si on ne le fait pas, on dit qu’on est séparés”, déplore Julie Gayet dans les colonnes du Monde, samedi 28 novembre 2020.

Si l’actrice de 48 ans a tenu à s’exprimer, c’est pour démentir les rumeurs d’infidélité qui ont frappé son couple ces dernières semaines. Pour faire taire les mauvaises langues, Julie Gayet avait d’ailleurs partagé un rare selfie pris avec l’ex-Président. Et auprès de nos confrères, elle n’a pas hésité à faire une tendre déclaration d’amour à son compagnon : “C’était un moyen de répondre ‘tout va bien, merci’, on ne rentrera pas là-dedans. Nous, on sait ce qu’on vit, on sait qu’on s’aime, notre vie privée ne regarde personne. Devoir en arriver là, poster une photo pour contrecarrer les attaques, c’est terrible.”

Les rares confidences de Julie Gayet sur ses deux enfants

Comme avec sa vie de couple, il est rare que l’actrice évoque ses deux fils Ezéchiel, 21 ans, et Tadeo, 20 ans, nés de son union avec l’écrivain argentin Santiago Amigorena. Pourtant, au cours de cet entretien avec Le Monde, Julie Gayet s’est laissée aller à quelques confidences. Elle est notamment revenue sur la crise économique liée au confinement, qui l’a poussée à mettre en veille sa société de production. En 2007, la star décide de créer Rouge International, avec l’aide de son associée Nadia Turincev. Mais faute d’activité, l’entreprise a dû fermer à l’été 2020 : “C’était juste après le confinement, les investisseurs ne venaient plus. La décision a été très douloureuse à prendre car on a fait du bon boulot, ça a été un vrai deuil”, raconte Julie Gayet à nos confrères.

Mais d’autres raisons l’ont poussée à lever le pied. Tout d’abord ses “divergences” de point de vue avec Nadia Turincev, mais aussi son combat contre la grave maladie de son fils. Une maladie dont Julie Gayet n’avait jamais parlé jusqu’à présent, et dont elle n’a pas précisé la nature. D’ailleurs, celle qui se qualifie elle-même de maman “reloue” n’a pas indiqué lequel de ses deux enfants était atteint de cette pathologie.

“Les voir devenir des hommes est source de joie, et de peur aussi”

Pendant le premier confinement, qu’elle a justement passé avec Ezéchiel et Tadeo, Julie Gayet s’était confiée sur sa relation avec ses (grands) garçons auprès de Madame Figaro. Et l’envie de les éloigner des projecteurs n’a pas toujours été perçue comme elle l’imaginait : “Entre leurs activités, mon travail et mes engagements, je les voyais trop peu. Lors d’une conversation, nous avons parlé du soin que j’avais pris à protéger ma vie privée et la leur. L’un d’eux m’a alors dit qu’il avait pu avoir l’impression que je le cachais plus que je ne le protégeais. Que, peut-être, j’avais honte… horrifiée. Je les aime et suis si fière d’eux”, racontait-elle à nos confrères.

D’ailleurs, l’actrice révèle que son fils aîné suit des études dans l’école d’informatique 42. Le cadet s’oriente quant à lui vers l’animation et le jeu vidéo, une passion qu’il partage avec sa célèbre maman. “Les voir prendre leur indépendance et devenir des hommes est source de joie… mais de peurs aussi”, confiait-elle finalement. Par chance, entre le ménage, la cuisine, et même les massages, Julie Gayet a préparé ses fils à être des hommes parfaits !