Invité de France Inter ce jeudi 3 décembre; le passage de Gérard Larcher a été très remarqué et commenté par les internautes.

Gérard Larcher, président du Sénat et sénateur des Yvelines était l’invité du Grand Entretien de France Inter ce jeudi 3 décembre. Pour l’occasion, il est revenu sur la mort de l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing; décédé du Covid-19 le 2 décembre dernier; mais aussi sur la pandémie de coronavirus. « On a raté « masquer », on a modérément réussi « tester »; il faut qu’on réussisse ensemble la vaccination« , a-t-il expliqué.

Ce qui a alerté les internautes est justement la manière dont le président du Sénat portait son masque. Il est conseillé depuis le début de la pandémie de le mettre sur son nez et sa bouche afin de protéger son visage. Cependant, le masque de Gérard Larcher était positionné sous son nez et ne couvrait donc que sa bouche au départ. Au fil de l’interview, celui-ci n’a cessé de bouger et même de descendre au niveau de son menton. Ainsi, les internautes n’ont pas hésité avant de commenter : « Eh ben ça alors; pendant la Commission d’enquête LR sur le #COVID19 personne n’a appris à Gérard Larcher comment bien porter le masque?« ; « Il critique mais il n’est pas capable de mettre un masque correctement » ou encore « Le président du Sénat; le masque porté en bavette. Ce monde est-il sérieux ? », peut-on lire dans les réponses sous la vidéo.

Le masque, un calvaire même pour les politiques ?

Si le port du masque est très difficile pour la population, il semblerait que les personnes politiques, censées montrer l’exemple, ont parfois du mal à s’y faire aussi. En effet, le 8 septembre dernier, Emmanuel Macron avait crée une énorme polémique alors qu’il était en déplacement en Auvergne. Lors d’une visite dans un lycée, le Président Français, alors masqué, avait du retirer son masque à cause d’une quinte de toux.

Une séquence qui avait beaucoup fait parler les internautes qui s’étaient offusqués d’un tel comportement venant d’une personnalité publique. Le lendemain, c’est François Bayrou qui avait été très critiqué car il ne portait pas de masque au moment même où Jean Castex expliquait qu’il avait été cas contact. Ce n’est qu’au bout de quelques secondes que le nouveau haut-commissaire au Plan s’était résolu à sortir un masque de sa poche, pour le mettre sur son nez.