Geneviève de Fontenay n’a pas hésité à avoir des propos violents envers Sylvie Tellier dans une interview publiée par Le Parisien le 22 novembre.

On peut dire que Geneviève de Fontenay ne mâche pas ses mots lorsqu’elle est en colère et c’est Sylvie Tellier qui en a fait les frais. Interviewée par Le Parisien; la dame au chapeau n’a pas hésité à faire connaitre son avis sur l’actuelle patronne des Miss : « C’est une menteuse et une voleuse ! Je le dis ouvertement. »; a-t-elle déclaré. Elle a ensuite expliqué qu’elle avait décidé de couper les ponts définitivement avec l’ancienne Miss France 2002 : « C’est terminé, je ne veux plus en entendre parler. Elle a été trop loin. Insultée, trahie »; a-t-elle commencé par dire. Selon ses dires;Sylvie Tellier n’a « jamais été honnête » et veut seulement « briller et se mettre en valeur« .

De plus, elle a indiqué qu’elle lui aurait « volé sa vie« . Des propos que l’ancienne présidente du Comité avait déjà prononcé lors de son passage dans l’émission  Morandini Live sur CNews le 19 novembre. Jean-Marc Morandini lui avait alors expliqué que Sylvie Tellier pouvait la poursuivre en justice pour diffamation, ce à quoi Geneviève de Fontenay avait rétorqué : « Des injures comme ça, c’est pas fort, mais c’est la vérité !« .

Un centenaire boycotté

Sylvie Tellier l’avait annoncé dans RTL Soir le 12 novembre dernier, le concours Miss France devrait se tenir le 19 décembre prochain. Alors qu’elle était invitée à la cérémonie, Geneviève de Fontenay a expliqué lors d’une interview avec Le Parisien qu’elle n’en ferait pas partie. « Et puis elle a dit au Puy-du-Fou que je serai là, ce que je démens formellement. Je ne vais pas leur apporter ma notoriété. Cette émission n’a plus d’âme. Ce n’est plus Miss France« , a-t-elle commencé par dire. « Les costumes n’ont rien de folklorique, et les candidates ne sont pas à égalité. Elles sont présentées dans trois groupes différents, certaines n’ont pas leur chance. Les gens me disent que ce n’est plus comme avant. Jamais de la vie je n’y retournerai« , conclut-elle.

L’ancienne patronne des Miss a expliqué que l’idée de ce centenaire lui avait été « volée » et elle a bien expliqué que ce centenaire « n’en est pas un« ; puisque la première élection était en 1928 et donc, le centenaire serait en 2028 et non 2020 comme annoncé. Des propos auxquels Sylvie Tellier a répondu dans William à midi sur C8 : « J’incarne l’organisation. Elle n’aurait peut-être pas aimé la quitter et, quelque part, j’ai pris sa place. Mais j’ai appris à toujours être respectueuse« , débute-t-elle. Cependant, elle n’oublie pas d’exprimer son admiration pour la doyenne ; « Je ne serais pas là si Geneviève n’avait pas été là. Je lui dois mon respect et mon admiration. Et parfois je dois essuyer quelques critiques comme ça, ce n’est pas très grave. Je suis un peu habituée ».