Fabrice Luchini a fêté ses 69 ans le 1er novembre dernier. L’acteur est le papa d’Emma qui n’a pas souhaité être sous les feux des projecteurs.

Fabrice Luchini est un acteur connu et reconnu qui a toujours été relativement discret sur sa vie privée. Cependant, il est le papa d’Emma, née en 1979, une actrice et réalisatrice de renommée. Désirant devenir artiste, elle a suivi des cours d’arts plastiques à l’école. Une fois son bac obtenu, la fille de Fabrice s’est tournée vers le cinéma. Contrairement à son père, c’est en tant que réalisatrice qu’elle a fait ses premiers pas. Après une première vidéo en guise d’essai en 1999 pour le court-métrage Tout le monde s’appelle Victor, elle a réalisé Sur ses deux oreilles, en 2006. Ce drame de 25 minutes tourné en noir et blanc marque le début de la carrière d’Emma.

Assez discrète sur sa vie privée

Elle a ensuite enchainé en tant que scénariste dans l’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder. Tout comme son père, elle est restée assez discrète sur sa vie privée jusqu’à sa rencontre avec Nicolas Rey avec qui elle collabore pour le film La Femme de Rio sorti en 2014 et récompensé d’un César. Elle a ensuite réalisé Un début prometteur en 2015, un film tiré d’un roman de son compagnon dans lequel elle met à l’écran Manu Payet et son père Fabrice Luchini.

La réalisatrice avait d’ailleurs expliqué sur le JT de France 2 qu’elle était stressée à l’idée de diriger son père. « J‘avais un peu le trac le premier jour : j’avais un peu peur de diriger Fabrice, au-delà du fait que ce soit mon père, de diriger l’acteur que c’est avec la carrière qu’il a. » Ce à quoi l’acteur avait répondu en plaisantant « Elle a quelque chose de lumineux et une énergie. Elle n’a pas le sens du réel mais elle est faite pour ce métier« .

Un père absent

Même si tout va beaucoup mieux entre eux aujourd’hui notamment grâce à leur passion commune, Fabrice n’a jamais caché qu’il a été un père absent pour Emma. « Je n’ai pas bien élevé ma fille. J’ai été un père absent, comme tous les comédiens« , avait-il confié à Paris Match. Il avait également expliqué à Vanity Fair que sa fille « le prenait pour un cousin« . Néanmoins, même si elle a suivi les pas de son papa, c’est par ses propres moyens qu’Emma s’est fait connaitre du grand public. Elle a d’ailleurs réalisé il y a quelques mois des vidéos pour la marque Monoprix dans lesquelles elle met en scènes des archétypes des parisiens.