Tandis qu’Emmanuel Macron multiplie les Conseils de Défense depuis le début de la pandémie, le président de la République a décidé de changer le lieu de ceux-ci, qui ne se déroulent plus dans le bunker de l’Élysée. Et ce pour une bonne raison.

Pour les grands maux les grands changements. Tandis que la pandémie de Covid-19 repart à la hausse et fait entrer la France dans la deuxième vague; Emmanuel Macron multiplie les Conseils de Défense. Créés pour discuter de défense nationale, tout ce qui est dit durant ces réunions est classé secret défense; et ce, sous le palais de l’Élysée, dans le bunker. Toutefois, depuis le début de la pandémie de Covid-19; dont il est largement question durant ces conseils, ceux-ci ont changé de lieu. Et ce pour une question de distanciation sociale.

En effet, pour éviter d’être trop proches durant les Conseils de Défense, Emmanuel Macron a décidé de tenir ces réunions dans le grand salon Murat dans le palais de l’Élysée pour que les participants ne soient plus collés les uns aux autres rapporte France Inter. Des Conseils de Défense qui sont devenus monnaie courante au sein de l’Élysée; tant le Chef de l’Etat les multiplient désormais; notamment pour discuter avec ses ministres des mesures sanitaires à prendre pendant la pandémie de Covid-19. C’est d’ailleurs pour assister à deux nouvelles réunions de ce genre que Emmanuel Macron a, mardi 27 octobre, annulé son déplacement dans le Creusot en catastrophe.

Emmanuel Macron va annoncer de nouvelles mesures

Durant ces deux Conseils de Défense, l’exécutif semble avoir choisi le scénario qu’Emmanuel Macron va annoncer mercredi 28 octobre aux Français. Tandis que de nombreux cas de Covid-19 ont été enregistré depuis ces derniers jours, et que 523 décès ont été recensés en seulement 24 heures, les décisions prises seront « impopulaires, mais assumées » ont déjà prévenu les conseillers du palais présidentiel. Pour savoir de quoi il retourne, trois scénarios sont à l’étude par l’exécutif. La première option envisagée  est celle d’un reconfinement total du pays. La seconde privilégie les reconfinements locaux, où seules les zones les plus impactées par le virus seraient concernées. Enfin, la troisième option est celle d’un renforcement du couvre-feu dans certaines zones.