Sur le plateau de Balance ton post

Jeudi 10 décembre 2020, la fille d’Émile Louis était invitée sur le plateau de Balance ton post. Rare dans les médias, cette dernière a accepté d’évoquer la personnalité de son père, le crime dont elle a été témoin lorsqu’elle avait 10 ans, mais aussi de sa réaction en apprenant la mort de ce dernier.

Il a été considéré comme l’un des prédateurs sexuels et tueurs en série français parmi les plus dangereux du 20ème siècle… Alors qu’il a assassiné sept jeunes filles handicapées qui avaient disparu entre 1975 et 1979, c’est seulement en novembre 2004 qu’Émile Louis était condamné par la cour d’assises de l’Yonne à la réclusion criminelle à perpétuité pour ‘l’affaire des disparues de l’Yonne.’

Alors que le tueur en série est décédé il y a sept ans, c’est à travers une apparition dans l’émission de débats Balance ton post que l’une de ses filles a accepté de prendre la parole. Évoquant sa propre expérience avec ce dernier, elle a ainsi déclaré : « Les mauvais traitements étaient constants, tant sur le plan psychologique, mais pour l’ensemble de la fratrie. C’étaient des brimades. Notre mère aussi en a beaucoup souffert. »

« je savais que ce n’était pas un être normal »

Très remontée contre son père, la jeune femme n’a pas été étonnée en apprenant les crimes qu’il avait commis. « Depuis très jeune, je savais que ce n’était pas un être normal. Mais vous savez, moi, je suis née il y a plus de soixante ans, presque soixante-dix même donc parler de ces choses-là…« , a-t-elle expliqué. Alors qu’elle n’avait que 10 ans, la fille d’Émile Louis était témoin d’un crime commis dans un bois. Elle s’est rappelée face aux chroniqueurs :

« Je me souviens qu’un soir, nous avions pris en charge une jeune femme dont je n’ai pas vu le visage. C’était à Saint-Florentin, elle avait un foulard sur la tête comme ça se faisait dans les années 60 et donc il nous a dit : ‘Restez dans la voiture, je vais la raccompagner.‘ » C’est en sortant du véhicule qu’elle a vu des images horribles… « Mes frères pleuraient, ils sont plus jeunes que moi. Pourtant, je ne suis pas très courageuse… Je suis descendue par un petit talus parce que je ne trouvais pas de chemin, et je l’ai trouvé… », a-t-elle ajouté.

« Je ne lui pardonnerais jamais »

Alors qu’elle n’était qu’une enfant à l’époque, elle a dû alors vivre dans l’angoisse. Elle a ainsi expliqué : « Pendant quelque temps, je me suis dit que ce n’était pas réel, et puis chose étonnante; Émile Louis qui ne faisait jamais rien à la maison, s’était bien chargé de mettre tout de suite ses vêtements dans la machine à laver. Et il m’a dit : ‘Attention, ce que tu as vu, ta mère peut subir le même sort.' »

Alors que son père est mort de vieillesse le 20 octobre 2013 à l’âge de 79 ans; la jeune femme assure être soulagée; car elle sait « qu’il ne fera plus de mal à personne. » En colère; elle a ajouté : « J’ai eu un peu de tristesse pour ma sœur parce que je sais que c’est son père, elle l’aime, c’est son droit, mais par contre moi, je ne lui pardonnerais jamais. Je ne lui pardonnerais pas tant qu’on n’aura pas retrouvé des supposées victimes vivantes. »