En septembre dernier, Elie Semoun a perdu son papa, mort à l’âge de 88 ans. Quelques heures seulement avant que Paul Semoun ne rende son dernier souffle, l’humoriste a reçu un appel déchirant.

Il veut rendre hommage à son « vieux ». Quelques mois après avoir dû lui dire adieu, Elie Semoun diffuse un documentaire sur Paul Semoun, décédé au mois de septembre dernier, sur LCP ce mercredi 9 décembre. Une plongée intime dans le quotidien familial mais aussi dans la maladie d’Alzheimer, dont son papa a souffert de longues années. Les derniers mois de sa vie, le père de l’humoriste les a passés dans un établissement de soins. Un choix compliqué pour Elie Semoun, mais nécessaire.

« Il ne sait plus où il habite, il se réveille à 3h du mat et il ne sait pas où il est. Et Il avait d’autres problèmes médicaux et avait besoin d’infirmières 24/24. Il ne maîtrisait plus rien », racontait-il sur le plateau de Quotidien. Pendant des mois et des mois, Elie Semoun rendait visite à son papa presque quotidiennement. Sauf pendant la pandémie de coronavirus, durant laquelle il n’a pas pu le voir pendant des semaines. « Ce mois et demi sans le voir a été mortel », jure-t-il dans les colonnes du Parisien.

« Il aurait pu vivre un peu plus, confie Elie Semoun. Je ne suis pas un spécialiste mais je crois qu’entourer d’amour une personne atteinte d’Alzheimer peut ralentir la maladie, mais la solitude, c’est terrible. (…) Mourir du Covid ou de la solitude, qu’est-ce qu’il faut choisir ? Je ne sais pas.«  Obligé de vivre loin de son père, c’est par un terrible appel que l’humoriste a compris que son père vivait ses derniers instants.

« J’étais à Bruxelles chez mon amie quand l’établissement m’a appelé, raconte-t-il au Parisien. On m’a dit : ‘Dépêchez-vous, on croit qu’il vous attend avant de mourir’. Cinq heures après, il était mort. » Un moment forcément déchirant pour Elie Semoun, qui avait annoncé quelques heures plus tard la mort de son papa. « Mon papa est mort ce matin du 12 septembre. Avec ma sœur nous lui avons dit adieu, que nous l’aimions », écrivait-il alors sur son compte Instagram.

Elie Semoun : « Dites aux proches que vous aimez que vous les aimez »

Quelques jours plus tard, il avait à nouveau rendu un hommage déchirant à Paul Semoun. « Voilà c’est fini, papa est en terre. Je vais reprendre ma vie sans lui », écrivait l’humoriste avant de s’adresser aux internautes : « MERCI pour votre empathie, vos dizaines de milliers de messages qui me vont droit au cœur. Je reprends dés samedi les répétitions avec un pincement au cœur mais comme dirait papa ‘li fet met’ ( le passé est mort) ».

Deux mois après la mort de son père, c’est donc avec un documentaire qu’il va honorer sa mémoire. « Ce n’est pas un film sur la famille Semoun mais sur la famille en général, décrit-il dans les colonnes du Parisien. (…) Filmer, c’était une façon pour moi de maîtriser, entre guillemets, ce qui arrivait. Quand j’étais avec lui, sans caméra, je me rendais compte de la gravité de la maladie. » Orphelin, Elie Semoun conclut avec un message important : « Dites aux proches que vous aimez que vous les aimez, n’oubliez pas ».