Tandis que sa place en tant que président des États-Unis est toujours incertaine, petit tour d’horizon des origines de Donald Trump, qui a un lien de parenté lointain avec Elizabeth II.

Une tête couronnée à la Maison Blanche ? Tandis que sa réélection est encore incertaine à cause de son coude à coude avec Joe Biden; Donald Trump a eu durant cette nouvelle campagne présidentielle son lot de portraits et autres reportages concernant sa famille. L’occasion de découvrir que le petit Donald John Trump; né en juin 1946 à New York; est un descendant de plusieurs familles royales européennes. Et notamment la famille royale britannique. Si l’on ignore s’il a discuté de cette descendance lors de ses rencontres avec Elizabeth II durant son mandat; le 45ème président des États-Unis peut en effet se targuer d’être un cousin éloigné de la reine, rapporte l’historien Oddur F. Helgason.

En effet, par sa mère Mary Anne Trump, née MacLeod, et aux origines écossaises de cette dernière, Donald Trump possède des ancêtres communs avec plusieurs têtes couronnées européennes, d’Elizabeth II à la reine Margrethe II de Danemark. En effet, le milliardaire a pour ancêtre une certaine Helen Stewart, fille de John Stewart et 3ème comte de Lennox. Si les têtes couronnées européennes descendent du fils aîné du comte, à savoir Matthew Stewart, lui-même père du roi consort Henri Stuart, qui épousa la reine Marie Stuart d’Écosse, Donald Trump lui descend d’Helen Stewart, qui a épousé John Gordon, 11ème comte de Sutherland. Par la suite, sa famille s’éloignera de la voie royale, avant que sa famille ne s’installe aux États-Unis pour des raisons économiques.

Ivanka Trump compare son père à un célèbre ancien Premier ministre britannique

Un détail du passé de Donald Trump pour le moins étonnant, dont il pourrait se gargariser, lui qui est déjà très fier de ses origines, mais aussi de sa réussite dans le monde des affaires et en tant que président des États-Unis. Il faut dire que l’époux de Melania Trump n’a pas vraiment toutes les clés en main pour redescendre un peu sur terre, malgré une élection au coude à coude avec Joe Biden. En effet il y a encore quelques jours, sa fille Ivanka Trump osait une comparaison étonnante entre son père et Winston Churchill. Et quand on connaît l’histoire de l’ancien Premier ministre, il y a de quoi être flatté…