C’est un président seul qui a été présenté lors du direct de la chaine CBS News le 7 novembre.

Actuellement en attente des résultats de l’élection, Donald Trump, plus stressé que jamais; cherche du soutien auprès de ses proches et des électeurs. Mais il a été abandonné par son personnel qui ne s’est pas présenté au travail le vendredi 6 novembre. Selon les dires de Weijia Jiang; la correspondante de la Maison Blanche; lors du direct de la chaîne américaine CBS News. « L’aile ouest est vide puisque de nombreux collaborateurs de l’aile ouest ne se sont pas présentés au travail vendredi« . Elle a aussi indiqué que « l’ambiance à l’intérieur de la Maison Blanche est sombre » et a donné des nouvelles de Donald Trump en expliquant qu’il vivait un « ascenseur émotionnel« .

Le Président énervé et déçu

En effet, alors que le décompte des voix se termine petit à petit, le président « a commencé à dire à ses proches que les calculs pourraient ne pas s’additionner pour lui« , a-t-elle expliqué. Elle a également ajouté qu’il est « énervé et déçu car il ne reçoit pas de soutien de ses alliés« . C’est donc une image d’un président vaincu qu’à laissé apparaitre Weijia.

Pour rappel, même si les résultats définitifs ne sont pas encore connus, ils laissent sous-entendre que Joe Biden serait le gagnant de cette élection. Mais l’époux de Mélania Trump a décidé de ne pas en rester là et n’a pas hésité à utiliser Twitter, réseau social sur lequel il publie très régulièrement. Dès le départ, il avait revendiqué sa victoire dans de nombreux états où les votes n’avaient pas été  encore dépouillés. Par la suite, il n’a cessé d’accuser Joe Biden de « voler les élections« , en multipliant les tweets à son égard. « Des dizaines de milliers de votes ont été reçus illégalement après 20 heures mardi; jour des élections; et ils changent totalement les résultats en Pennsylvanie et dans certains autres États« , a-t-il écrit ce samedi 7 novembre.

Des tweets censurés

Si Donald Trump se sert de Twitter pour donner son avis sur les élections, le réseau social n’approuve pas cette idée. En effet, à chaque fois qu’il tweete; un message apparait; expliquant qu’une « partie ou la totalité du contenu partagé dans ce Tweet est contestée et susceptible d’être trompeuse quant au mode de participation à une élection ou à un autre processus civique« . Une censure qui ne l’empêche pas de s’exprimer et de donner son avis sur l’élection. Ce samedi 7 novembre, Joe Biden est en tête avec 264 grands électeurs contre 214 pour Donald Trump. Pour rappel, afin d’être élu, un des deux candidats doit obtenir 270 grands électeurs.