Invité ce mercredi 18 novembre dans l’émission Morandini Live sur CNews; le professeur Didier Raoult a affirmé être victime d’un vaste complot.

Le professeur Raoult sort du silence. Invité dans l’émission Morandini Live dans la matinée du mercredi 18 décembre, il s’est exprimé pour la première fois à propos de la plainte déposée contre lui en juillet dernier par la Société de pathologie infectieuse et confirmée le 12 novembre par l’Ordre des médecins. Le délai entre ces deux actions s’explique par le fait que l’Ordre des médecins devait d’abord examiner ce qui était précisément reproché à Didier Raoult. Celui-ci avait été convoqué le 6 octobre dernier pour répondre à plusieurs questions. Il lui est reproché d’avoir enfreint neuf articles du code de déontologie médicale; d’avoir prôné l’usage de médicaments potentiellement dangereux et même d’avoir fait preuve de charlatanisme

Interrogé au sujet de cette plainte par Jean-Marc Morandini; le professeur marseillais n’était visiblement pas très préoccupé. « Je savais depuis longtemps qu’il y avait un complot très très haut placé. Et je sais ça depuis plusieurs mois. Je ne suis pas étonné du tout ». Il n’a pas voulu en dire davantage à propos de ce complot; mais a expliqué ce qu’il pensait de la façon dont le gouvernement français avait géré la crise du coronavirus. « Notre pays n’a pas géré cette maladie comme une maladie, mais comme une affaire purement politique sans se préoccuper du soin« .

Didier Raoult est devenu une personnalité médiatique

Pour rappel, le professeur Raoult a gagné en notoriété au début de la crise du coronavirus quand il a recommandé l’usage de l’hydroxychloroquine pour soigner les patients. Il s’est ensuite fait remarquer par une présence médiatique très soutenue où il a tout d’abord largement relativisé l’épidémie avant d’affirmer qu’une deuxième vague n’aurait pas lieu. Il va désormais devoir rendre des comptes devant ses confrères et pourrait être sanctionné par ces derniers.