En même temps que son père, le prince Charles, le prince William aurait également contracté le coronavirus en avril 2020. Pour ne pas alarmer le pays, il a préféré de ne pas révéler cette information.

En pleine seconde vague du coronavirus et alors que le Royaume-Uni s’apprête à être de nouveau confiné, The Sun a révélé que le prince William aurait déjà contracté le virus. Au même moment que son père, en avril 2020, lui aussi aurait été malade. Seulement, contrairement au prince Charles, cette information aurait été gardée sous silence. Selon les médias britanniques; le petit-fils de la Reine Elizabeth et deuxième héritier de la lignée par ordre de succession; ne voulait pas inquiéter le pays. « Il se passait des choses importantes et je ne voulais pas inquiéter tout le monde« . Aurait confié le prince William à un proche lors d’un événement privé. Tout comme les autres personnes testées positives à la Covid-19; le mari de Kate Middleton s’était isolé dans la résidence familiale d’Anmer Hall, à Norfolk. Il aurait été soigné par les médecins du palais.

Si personne ne s’est rendu compte de rien, c’est parce que durant tout le mois d’avril, le frère du prince Harry a continué d’effectuer pas moins de quatorze appels téléphoniques et vidéo. Et pourtant, le virus l’aurait durement frappé. « William a été très durement touché par le virus – il l’a vraiment mis KO pendant six jours. À un moment donné, il avait du mal à respirer, donc évidemment tout le monde autour de lui était assez paniqué« , a encore indiqué une source proche de la famille royale.

Le prince William avait du mal à respirer

Pour l’heure, le palais de Kensington et le bureau du prince William ont refusé de commenter officiellement cette information. Pour rappel, le prince Charles, qui avait également été testé positif au coronavirus fin mars dernier, avait souffert de symptômes modérés et s’était placé en autoconfinement à sa résidence en Écosse pendant sept jours