Ce samedi 7 novembre 2020 avait lieu la vente aux enchères des biens de Christophe à la demande de son épouse Véronique et de sa fille Lucie. Les fans ayant été massivement au rendez-vous; l’évènement a permis à la famille du chanteur de repartir avec un joli pactole puisque le montant final de la vente comporte six chiffres…

Le 16 avril dernier, le chanteur Christophe est mort dans un hôpital de Brest à l’âge de 74 ans. Atteint d’un emphysème pulmonaire, l’artiste est mort après avoir contracté le coronavirus, une information confirmée par sa veuve, Véronique Bevilacqua, quelques semaines après son tragique décès.  Malgré les réticences de certains membres de la famille de Christophe, une vente aux enchères de ses biens a été organisée. Son épouse Véronique, dont il était séparé depuis des années, et sa fille Lucie, ont en effet donné leur accord pour vendre une multitude d’objets ayant appartenu au chanteur.

Véronique Bevilacqua et autres participent

« On a été tous les deux des collectionneurs; de choses différentes même si tous les objets américains nous ont branchés tous les deux. On ne peut pas trouver tout ça sur une brocante ! Moi, j’ai ma collection personnelle de juke-box, de posters, je suis blindée chez moi. Donc malheureusement, je ne peux rien garder » expliquait Véronique Bevilacqua pour justifier sa décision.

Organisée par la maison Cornette de Saint Cyr, la vente a donc eu lieu ce samedi 7 novembre 2020. Juke-boxes, flippers, postes de radio des années 1940, des éléments de son studio d’enregistrement. Un synthétiseur à la console de mixage, une table de poker, des vêtements, marinières et blousons de cuir; et même des peintures érotiques étaient proposés aux acheteurs.

Un joli pactole pour la famille de Christophe

Au cours de la vente, les fans se sont notamment disputés pour obtenir une guitare peinte à l’effigie du musicien par le dessinateur et réalisateur Enki Bilal. Proposé à 4000€, l’instrument a finalement été adjugé à 25 000€ ! Idem pour son disque d’or obtenu pour la chanson Aline, adjugé à 15 000€ alors qu’il était estimé à 800€. De la même façon, un lot de lunettes estimé à 250€ est quant à lui parti à 11 000€. Au total, la vente de tous ses biens intimes aura rapporté la somme phénoménale de 650 000 euros; six fois l’estimation, frais compris !

« C’est la magie et la différence entre un musicien populaire et un musicien culte. Christophe est culte. Tout ce qui touche à sa personne, à son environnement, suscite plus que la passion. La ferveur » a déclaré le commissaire priseur Arnaud Cornette de Saint Cyr à l’AFP.