Quelques jours après la mort de Christophe Dominici, le doute plane toujours concernant les circonstances de son décès. L’autopsie a, néanmoins, révélé de premiers détails.

Une légende du rugby s’en est allée. Christophe Dominici, ancien joueur du XV de France, est décédé mardi 24 novembre 2020. Il était âgé de 48 ans. Son corps a été retrouvé dans le Parc de Saint-Cloud, près de Paris. Selon un témoin, Christophe Dominici aurait chuté du toit d’un immeuble. Christophe Dominici aurait fait une chute d’une dizaine de mètres. Selon les premières constatations, le thèse du suicide serait la plus probable. Mais pour sa famille, Christophe Dominici ne s’est pas volontairement donné la mort. Loretta Denaro, la compagne de l’ancien rugbyman « rejette fermement la thèse du suicide », indique « Le Parisien ».

Christophe Dominici aurait souffert d’une dépression

Pour le moment, difficile de savoir ce qu’il s’est réellement passé. Même si les premières conclusions de l’autopsie « écartent l’intervention d’un tiers ». Serait-ce un accident ? Le doute plane. Pour rappel, Christophe Dominici aurait souffert d’une dépression. En juin dernier, il a été hospitalisé pour se soigner, rapportent nos confrères de « L’Équipe ». Une dépression notamment due à la mort de sa soeur dans un accident de la route survenu en 1986. Un drame terrible sur lequel Christophe Dominici s’était confié dans son autobiographie « Bleu à l’âme » parue en mai 2007 aux éditions Le Cherche-Midi. « J’ai quelque chose qui a pété dans ma tête quand on m’a emmené voir un spécialiste des troubles psychologiques des sportifs de haut niveau. J’étais à deux doigts de me jeter sous un bus car la douleur morale agissait physiquement sur moi… », écrivait Christophe Dominici. Selon « Le Parisien », les prochains résultats pourraient mettre en lumière les circonstances de la mort de Christophe Dominici. « Les analyses toxicologiques pourraient apporter des éléments de compréhension », détaillent nos confrères.