Charlotte n’est plus en couple avec l’agriculteur de « L’amour est dans le pré 2020 » aujourd’hui. A la suite de la diffusion du bilan lundi 14 décembre, la prétendante a évoqué sa rupture avec Laurent sur Instagram.

Laurent souhaitait réellement fonder une famille et espérait donc que le tournage de L’amour est dans le pré 2020 lui permettrait de réaliser son rêve. Jusqu’au bout, il y a cru puisqu’on avait quitté l’éleveur de vaches allaitantes en Normandie en couple avec Charlotte. Malheureusement, leur idylle n’a pas duré.

Lors du bilan de l’émission de M6 diffusé le 14 décembre, c’est en effet seul que Laurent est arrivé face à Karine Le Marchand. « Elle est partie. Je ne lui ai pas dit de partir mais je ne l’ai pas retenue non plus. Je pense que ça a été difficile. J’ai beaucoup d’admiration pour le courage qu’elle a eu. On était tellement différents… », a-t-il tout d’abord confié à Karine Le Marchand.

Il a ensuite révélé que la vendeuse en prêt-à-porter de 29 ans avait quitté son appartement pour venir s’installer chez lui avec sa fille. Afin de se sentir chez elle, elle a apporté tous les meubles de son nid douillet et les a installés chez l’agriculteur. Mais très vite, la prétendante a déchanté. Au bout de trois mois, Charlotte a pris la décision de partir. « Elle a subi mon côté désorganisé. Elle avait besoin de m’avoir avec elle pour s’enraciner et je n’étais pas toujours là », a poursuivi Laurent qui était très peiné par cette rupture tant il s’était attaché à la belle brune et sa fille.

« Notre histoire, on a préféré la vivre hors cameras. »

De son côté, c’est sur Instagram que Charlotte s’est exprimée sur sa désillusion amoureuse sur Instagram, le jour de la diffusion du bilan. La jeune femme a partagé une photo sur laquelle on voir Laurent et sa fille de dos, en pleine nature. « Notre histoire, on a préféré la vivre hors cameras. Pouvoir apprendre à se découvrir, et ne plus se quitter. Je sais qu’on a eu la chance de vivre ce qu’on a vécu, qu’on a partagé de belles choses mais aussi envisagé pleins de beaux projets. Qu’on s’est aimé très fort, peut être un peu trop, un peu trop vite. Qu’il faut être prêt pour commencer une nouvelle vie, c’était trop tôt. Puis la diffusion un condensé de souvenirs. »

« D’une infime partie de notre histoire qui me rappelle chaque lundi que mon coeur a pu être lourd. Que des fois c’est simplement une question de timing. Lire, entendre que j’ai eu peur de l’ampleur des problèmes est complètement faux, que j’étais prête à les vivre un à un, seule contre tous, pour lui, avec lui, près de lui. Mais que commencer à vivre sur des non-dits c’était impossible. Mon histoire est belle, certes un peu courte, qui nous a certainement brisé tout les deux mais c’est la notre », a-t-elle écrit en légende.