Jeudi 5 novembre, Brigitte Macron a créé la surprise en s’emparant du compte Instagram de son mari pour faire passer un message concernant un combat qui lui tient à coeur.

Brigitte Macron créé la surprise. Jeudi 5 novembre, la Première dame s’est emparée du compte Instagram de son mari pour évoquer un sujet qui lui tient à cœur : la lutte contre la harcèlement scolaire. Dans une vidéo bouleversante, elle a ainsi lu le témoignage qu’elle a reçu de la part d’une adolescente. « Je suis rongée par la tristesse, une certaine neurasthénie s’est emparée de moi et tous les jours je pleure », commence ainsi la jeune fille dans sa lettre envoyée à Brigitte Macron, qui fait ici une rare apparition sur les réseaux sociaux, elle qui ne possède pas de compte Instagram ou même Twitter.

Bouleversée par ce témoignage, c’est celui-là même que Brigitte Macron a choisi pour illustrer le harcèlement scolaire, qu’elle s’est engagée à combattre au début du mandat de son époux. « Ces mots, ce ne sont pas les miens. Ce sont ceux d’une élève de 16 ans qui a souhaité me transmettre son témoignage d’adolescente harcelée », a-t-elle ainsi expliqué, elle qui essaye d’être « la porte-parole de ceux que l’on n’entend pas », et qui veut agir pour les aider. « Malheureusement, la situation ne s’est pas améliorée ces derniers mois », a concédé la Première dame, qui a mis en cause notamment le confinement, qui a vu le nombre de cas de cyber-harcèlement exploser.

Brigitte Macron : « Vous pouvez compter sur ma détermination »

Dans la suite de sa prise de parole; l’épouse d’Emmanuel Macron a regretté que les réseaux sociaux ne fassent pas assez pour lutter contre le cyber-harcèlement. Tandis que jeudi 5 novembre se tenait la première conférence internationale contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire. « Un signe essentiel de la volonté commune d’agir », s’est félicitée Brigitte Macron, et de poursuivre : « Je sais, pour en avoir parlé avec d’autres conjoints de chefs d’État, qu’ils sont également mobilisés. Je souhaite leur proposer de rassembler nos forces ». A la fin de son message, elle a voulu s’adresser aux adolescents et parents démunis. « Vous pouvez compter sur ma détermination à poursuivre ce combat est à l’engagement plein et entier du président de la République française, a-t-elle conclu. Les enfants et les adolescents doivent savoir qu’ils peuvent compter sur nous. Et nous serons là pour eux. »