Trois ans après les faits; le frère du bombardier de la Manchester Arena a admis pour la première fois « avoir joué un rôle » dans l’attaque survenue en marge du concert d’Ariana Grande.

C’est un véritable drame survenu il y a maintenant trois ans. Le 22 mai 2017, alors que la foule quittait un concert de la chanteuse Ariana Grande; une bombe explose dans le hall de la Manchester Arena faisant ainsi 22 morts et des centaines de blessés. A l’origine de cette attaque terroriste; Salman Abedi un jeune homme de 22 ans ,mort lui aussi dans cet attentat-suicide. Trois ans plus tard, nouveau rebondissement dans l’affaire; le frère du kamikaze; Hashem Abedi a finalement admis qu’il a participé à la planification de l’attaque.

L’homme aujourd’hui âgé de 22 ans

il avait toujours nié être au courant des plans de son frère aîné. Néanmoins il avait déjà été reconnu coupable en mars 2020; par le tribunal d’Old Bailey de Londres et placé en prison pour 22 chefs d’accusation de meurtre; de tentative de meurtre et de complot en vue de provoquer des explosions. Les autorités n’attendaient plus que ses aveux qui ont finalement été prononcés le 22 octobre lors d’un échange avec le détective et l’officier en charge de l’enquête. « Hashem Abedi a admis qu’il avait joué un rôle à part entière; et un rôle en connaissance de cause, dans la planification et la préparation de l’attaque de l’Arena »; a déclaré Paul Greaney; avocat chargé de l’enquête publique.

Hashem Abedi se trouvait en Lybie au moment de l’attentat; mais son procès a révélé qu’il avait aidé son frère à trouver, à acheter; à stocker et à transporter les composants de la bombe; en utilisant un certain nombre de téléphones; de véhicules et d’adresses. « Il a du sang sur les mains même s’il n’a pas fait exploser la bombe », avait déclaré Max Hill; directeur des poursuites publiques de Grande-Bretagne, lors du procès du jeune homme. Ce dernier devrait passer les 55 prochaines années derrière les barreaux tandis que l’enquête sur l’attaque la plus meurtrière commise au Royaume-Uni depuis les attentats de Londres du 7 juillet 2005 devrait se poursuivre jusqu’au printemps 2021.

Un drame qui a changé la vie d’Ariana Grande

Cet attentat a marqué à tout jamais les familles des victimes, les survivants mais aussi la chanteuse Ariana Grande toujours très affectée par cette tragédie. Elle a même révélé souffrir depuis, d’un trouble de stress post-traumatique. Après avoir donné un concert de charité, seulement quelques semaines après l’attaque, la star de la pop avait mis plusieurs longs mois avant de remonter la pente et finissait par fondre en larmes lorsqu’elle devait évoquer ce douloureux souvenir. En 2018, elle a dévoilé un émouvant tatouage qu’elle a fait pour rendre hommage aux victimes de l’attentat : un dessin lourd de sens derrière son oreille gauche qui représente une abeille, l’animal emblème de la ville de Manchester.