Ce lundi 30 novembre, une autre grande dame a quitté ce monde. Anne Sylvestre, l’emblématique chanteuse française s’est éteinte à l’âge de 86 ans à Paris, dès suites d’un AVC.

Cette année 2020 se termine tout en tristesse, à l’image de son commencement et de ces derniers mois… En moins d’une semaine, de nombreuses célébrités ont disparu. La légende du rugby, Christophe Dominici, celle du football, Diego Maradona et plus récemment, l’interprète de Dark Vador dans Star Wars, David Prowse… Dans la soirée de ce lundi 30 novembre, c’est une grande dame de la musique qui a soufflé son dernier souffle. Anne Sylvestre, qui a marqué toute une génération, s’est éteinte à l’âge de 86 ans à Paris des « suites d’un AVC », a déclaré ce mardi 1er décembre, son attaché de presse historique Sébastien d’Assigny, à l’Agence France-Presse.

Connue grâce aux Fabulettes

Cette grande dame qui n’aimait pas être « cantonnée aux Fabulettes », s’est toujours tournée vers un public très jeune. Cependant, Anne Sylvestre a également écrit des chansons bien plus engagées dans la cause des femmes. Grande féministe, son titre « Non, tu n’as pas de nom », sorti en 1973, sur l’avortement, a fait grand bruit. Elle faisait d’ailleurs partie des premières femmes à écrire et composer ses propres chansons. Anne Sylvestre avait encore de l’énergie à revendre. Le 2 octobre dernier, elle était sur scène, au festival Les Emancipées, qui s’est déroulé à Vannes (Morbihan). Elle avait même prévu de retrouver son public dès janvier 2021, à La Cigale à Paris, pour « quatre nouveaux manèges », faisant référence au nom de son dernier spectacle. Malheureusement, elle n’aura pas pu accomplir ses dernières volontés et remonter sur le devant de la scène une dernière fois…