Avant de perdre Bertrand-Kamal, aventurier de « Koh-Lanta, Les 4 Terres » (TF1) décédé après avoir lutté contre son cancer du pancréas, Alix était déjà en deuil. La candidate a en effet perdu sa soeur, qui s’est suicidée alors qu’elle souffrait de dépression. Sur Instagram, elle lance un message fort.

À l’annonce de la mort de Bertrand-Kamal le 9 septembre 2020, c’est toute la famille Koh-Lanta qui était en deuil. Mais pour certains aventuriers, ce décès est survenu peu après la disparition d’un autre être cher. C’est le cas d’Hadja, qui avait déjà perdu un frère. Mais aussi d’Alix, aventurière émérite de la saison des 4 Terres actuellement diffusée sur TF1, qui a dû faire face à la mort de sa petite soeur. Dimanche 1er novembre 2020, jour de la Toussaint, elle rend un bel hommage à ces deux âmes envolées.

« Le malheur de l’avoir perdu ne doit pas faire oublier le bonheur de l’avoir connu« , écrit Alix sur Instagram en légende d’une photo d’elle accompagnée de Bertrand-Kamal aux îles Fidji. « En ce jour de Toussaint je pense à toux ceux qui ont perdu un proche durant cette année 2020. Je pense à ma soeur, je pense à Beka, poursuit-elle. Pendant cette période compliquée, accrochez-vous, prenez soin de vous, prenez le temps d’appeler vos proches, dites-leur à quel point vous les aimez, essayez de nouvelles choses, planifiez vos objectifs peu importe le regard des autres, VIVEZ. »

Alix (Koh-Lanta) : sa soeur, touchée par la dépression, s’est suicidée

Un joli message plein d’émotion auquel Loïc et Hadja; ex-camarades de Bertrand-Kamal chez les Verts de l’Est en début d’aventure, ont réagi… Rappelons que le solaire Beka a succombé à un cancer du pancréas à l’âge de 30 ans.

De son côté, Alix évoquait la mort de sa soeur, un suicide. « Elle est partie de sa propre volonté, parce qu’elle n’avait plus la force de lutter; après les choses douloureuses qu’elle avait traversées« ; expliquait-elle à nos confrères du magazine Public. Avant de mettre fin à ses jours, la soeur d’Alix était « dans une grande détresse psychologique, une dépression grave, ce qui est une forme de maladie aussi« . « Mettre fin à ses jours reste encore un sujet tabou. Et cela peut briser des familles entières« , avait ajouté la sapeur-pompier venue d’Aubagne qui raconte son histoire et surtout celle de sa soeur dans le but de libérer la parole.